les 8 / 9 / 10 Juillet 2016

Saint Pierre La Palud

facebook

Retrouvez nous sur

Les Brèves :

La Presse :

LA GARE SAINT-PAUL

Textes et photos fournis par Paul FOURNY (AMFL )

(Sources Maurice BERTHAULT)

La construction de la «  GARE SAINT PAUL » et l’aménagement des abords

 

Maurice Berthault a retracé l’histoire de la famille Mangini de 1828, année de l’installation de cette famille dans la région Lyonnaise, jusqu’en 1902, année de la mort de l’ingénieur Felix Mangini. On doit à celui-ci et à son frère Lucien, la création d’un réseau ferroviaire régional, dont la ligne de Lyon Saint Paul, Montbrison. A Lyon, la construction de la gare Saint-Paul, a profondément bouleversé la physionomie de ce vieux quartier.

1870 -1876

 

La ligne de chemin de fer de Lyon à Montbrison, classée d’intérêt général, est concédée aux frères Mangini, Lucien et Félix, en 1869.

La tête de ligne est d’abord prévue à Vaise, mais on préfère finalement le quartier Saint-Paul, plus central.

Un premier projet localise la gare près de la place Gerson. La société académique d’architecture de Lyon propose par ailleurs, pour son concours de 1870, un projet de gare de voyageurs implantée dans un périmètre compris entre la place Gerson, la rue Saint-Paul et le quai Pierre-Scize. En l’absence de résultats en raison des événements, le même concours est relancé en 1871 sans plus de succès.

Dans le projet définitif, la gare est située plus au sud, entre la rue Saint-Paul et la montée des Carmes-Déchaussés : véritable défi technique pour les Mangini qui devront enlever 200 000 m3 de rochers pour réaliser la plate-forme de la gare. Ils devront aussi acquérir et démolir une quarantaine de maisons anciennes : vingt dans la rue Saint-Paul (tout le côté ouest de la rue), quatre dans la montée des Carmes-Déchaussés et seize, quai Pierre-Scize.

 

Les travaux se déroulent de 1872 à 1875 :

 

  • percement du tunnel de Loyasse, 1419 m, entre Saint-Paul et Gorge-de-Loup ;
  • construction de murs de soutènement de la colline et des propriétés en surplomb de la gare ;
  • aménagement de la plate-forme de la gare, appuyée sur des travées voûtées côté rue Saint-Paul ;
  • construction du bâtiment-voyageurs (1874-1875) dont les décorations de la façade ont été étudiées par l’architecte Sainte-Marie Perrin.

 

Pour évacuer une partie des déblais par voie fluviale, une percée est réalisée dans les immeubles du quai Pierre-Scize : les wagonnets franchissent le quai sur un pont en bois suivi d’un plan incliné.

 

À la demande des Mangini qui souhaitent dégager les abords de la gare, le conseil municipal de Lyon fixe à 20 m la largeur de la rue Octavio Mey et décide la création d’une place devant la gare : la Ville devra à son tour acquérir et démolir onze nouvelles maisons composant le massif compris entre les rues Noaille, de l’Ours, de Saint-Paul et Octavio Mey.

 

  • En 1876, les murs de soutènement cèdent sur 60m de long, entraînant 3000m3 de déblais sur les voies, heureusement sans faire de victimes.

1877 - 1896

 

Le quartier Saint-Paul et la colline de Fourvière prennent progressivement leur aspect actuel :

 

  • 1877 : la démolition des vieilles maisons se poursuit quai Pierre-Scize. La flèche du clocher de l’église Saint-Paul est mise en place.
  • 1880 : la statue du Chancelier Gerson, sculptée par Charles Bailly, est installée rue Saint-Paul, face à l’église.
  • 1887-1889 : la compagnie des Dombes et des Chemins de fer du sud-est, substituée aux frères Mangini en 1872, cède l’ensemble de son réseau ferroviaire à la compagnie de Chemin de fer PLM (de Paris à Lyon et à la Méditerranée) en 1884, en conservant toutefois une bande de terrain (125 m sur 26 m) en bordure du quai Pierre-Scize. Les Mangini, ayant proposé sans succès cet emplacement en 1885 pour la construction de la Faculté de Droit et des Lettres, décident alors la réalisation d’un grand immeuble locatif - LES MAISONS MANGINI - pour le compte de la compagnie des Dombes et des Chemins de fer du sud-est en liquidation (1887-1888), puis de la nouvelle société anonyme des Immeubles de Saint-Paul (1889).

- 1893 : construction de la tour métallique de Fourvière.

- 1896 : consécration de la basilique de Fourvière commencée en 1872

 

Mentions Légales

Infos Pratique

Nous contacter